Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rimailles d'Oré

Rimailles d'Oré

poésies, rimes et autres subtilités

Dimanche, Engelmann rimera avec champagne

Dimanche, Engelmann rimera avec champagne

Au lendemain du premier tour des élections,

Ex-cantonales maintenant départementales,

Qui aura consacré comme grand vainqueur le Front,

Pas le républicain, le vrai, le National,

Même si tripatouillage de la population,

La parité exigée comme ordre moral,

Le redécoupage « urbain » des circonscriptions,

Le seuil des douze, virgule, cinq pour cent minimal,

N’auront pas suffi à permettre son éviction…

A trop en faire, on risque le retour de bâton.

Au lendemain d’une élection sans guère d’enjeux

Comme osent le prétendre nombre de journaleux,

Il semblerait que dans une contrée inconnue

De ces écrivaillons et tous ces peigne-culs,

Les résultats seraient favorables à Fabien

V’savez, l’ex CGT supposé Maurassien.

Merci donc à l’UMPS et tous ses sbires,

A libé, nouvel obs, le monde et leurs empires

A l’Entente, qui collectionne du FN le « pire »,

Aux antifas qui font la guerre à des souvenirs,

« Hayange, plus belle ma ville », son « pigeon déchaîné »

Qui parle d’ « Hayange, ville Potemkine », subtilité !!

Merci aux pisse-copies, merci aux scribouillards

D’avoir érigé des broutilles en étendard,

Tel l’oeuf repeint en bleu, le wagon patriote

Tagué ensuite par des… abrutis ou idiotes ?

Merci aux juges pour avoir osé condamner

Pour fraude, et un an d’inéligibilité,

Mille cinq cent soixante quinze euros( 1575 €) dits dépassés.

Bizarre, la plainte sans suite fut sans publicité.

Merci à tous ceux qui, par leur dénigrement

Obsessionnel, nous confortent dans nos arguments.

Merci à Manuel Valls, et ses thuriféraires

Qui font du Front National leur bouc émissaire,

L’accablant des pires maux, mensonges et turpitudes

Relayés par une valetaille en servitude.

Merci à ces factions si sourcilleuses du bien,

Du bon, du juste qui apportent de l’eau au moulin.

De diabolisation en ostracisation

Le résultat ? Premier parti de France : le Front !

Merci aux chaînes dites prétendument publiques

Qui déroulent le tapis rouge à des politiques ;

A leurs animateurs qui, par leur parti-pris,

Leur agressivité, impolitesse, mépris,

Au détriment d’un code de déontologie,

Se voient en pourfendeurs d’une idéologie.

Malgré quelques omissions dans ce panégyrique,

Ce florilège se veut d’utilité publique.

Mais ce simple merci ne saurait pas suffire

A tous ceux qui ont eu le courage de l’élire,

A ceux qui l’ont nommé et même plébiscité :

Les sans-dents, les sans-grade, les petits, les pauvrets,

Les moins-que-rien, selon les critères socialistes,

Les bas-du front, comme les appellent les journalistes.

Les taiseux, les faiseux, et les petites mains,

Les besogneux qui se lèvent tôt tous les matins,

Artisans, paysans, ouvriers, employés,

Ceux qui savent qu’un salaire doit être mérité.

Certains l’auront compris, au niveau communal,

Une bonne gestion peut s’appliquer au cantonal.

Alors plus qu’un merci, c’est surtout un bravo

Que méritent ses électeurs à tendance facho !

Sinon, deux choses aux prétendus journalistisques

Le score, 39.39, « allo service public »,

Faut-il y voir un signe ou une orientation

Ou l’ignorer, menfin c’est une supputation…

Quant à ceux qui blatèrent, ruminent sur Engelmann

Qu’ils sachent dimanche, que son nom rime avec champagne…

Oreliane

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article